• Blaise’s track #03 - J’ ai oublié bon bouchoir (Les Charlots)

     

     

     

     

     

    Anthologie Vol. 1 - Anthologie Vol. 2

     

     

     

    Qui ?… nan mais je pose la question: Qui, trouvez-moi s’en un, un seul, rien qu’ un… Qui, enfant, ne s’ est pas pissé dessus de rire devant un film des Charlots ? Montrez-moi en un, juste un, et je vous répondrais, un doigt accusateur pointé vers lui: "Voilà un menteur !"

    J’ ai bien précisé "enfant", hein. Parce que malheureusement, il faut bien admettre qu’ en grandissant, le rire s’ estompe, le plaisir d’ une diffusion télévisuelle s’ émousse, le bonheur cinéphilique s’ atténue que ce soit devant "Les Bidasse en Folie", "Le grand Bazar" , devant "Les Charlots font l’ Espagne" ou encore devant "Les Fous du Stade". Et c’ est bien malheureux de voir ainsi son enfance disparaitre, même si on passe la main à des Tati ou à des Monty Python, beaucoup plus honorable en quelque sorte, et qui ne vous font pas passer pour un demeuré lors des soirées mondaines, certes, mais tellement plus convenables, raisonnables et bienséants qu‘ on en vient à se trouver fade et insignifiant en les citant.

    Je me souviens que chez nous, quand le Télé Poche arrivait dans la boîte aux lettres le samedi , c’ est à dire plus d’ une semaine avant la période qui était mentionnée dans ses pages, et que je voyais programmé un film que m’ intéressait, j’ étais impatient comme pas deux. Et je me rappelle très précisément avoir vu un jour marqué noir sur blanc:"Mardi: 20H30: Les Charlots font l’ Espagne"  Oh putain !... Un mardi en plus ! C’ est à dire la veille au soir d’ un lendemain sans école !!! Et en plus, je le connaissais pas celui-là !!! Holala, si la fin du monde avait été annoncée pour le lendemain de la diffusion, ça va, je m‘ en serais fichu comme de ma pas si lointaine première couche-culotte. Mais fallait surtout pas que ça arrive avant !… quelle catastrophe !!! Rien de tel ne se produisit, mais l’ attente entre le samedi et le mardi d’ après fût pour moi , vous le devinerez, une vraie torture et la libératrice diffusion un vraie tranche de marrade.

    Maintenant que je suis grand, on va dire que c’ est une affaire réglée, je peux facilement me passer du visionnage d’ un film avec les Charlots, imaginant m' emmerder à cent sous de l' heure et demie (fichue enfance qu’ a foutue le camp !) mais il m’ en reste tout de même un petit quelque chose, de cette aimable bande de joyeux drilles: Leurs chansons.Oui, leurs chansons. Ce n’ est pas tout de suite à ça que l’ on pense lorsque est évoqué devant nous le nom « Les Charlots ». D’ ailleurs ne viens-je pas brillamment d’ en faire la démonstration en débutant cette chronique par la branche cinématographique de leurs activités ? Et pourtant, elles existent belles et bien, ces chansons.

    Avant d’ entamer la carrière que l’ on sait sur le grand (mais pour moi le petit) écran, nos rigolos de services accompagnaient Antoine, sous le nom de groupe « Les Problèmes » puis ils volèrent de leurs propres ailes. Deux merveilleux Cds existent, que je vous engage vivement à acquérir: "Anthologie Volume 1" et "Anthologie Volume 2". Vous serez, je n‘ en doute pas une seconde, pliés en quatre à l’ écoute des "Je dis n’ importe quoi, je fais tout ce que l’ on me dit" (et sa célèbre exclamation: Chauffe Marcel !!!) ou bien "J’ ai oublié bon bouchoir" (notre extrait), "Si tous les hippies avaient des clochettes", "Berryblues", "Je chante en attendant que ça sèche", "Je suis trop beau", "Y’a plus d’vodka", "Gustine, Oh ! Gustine", "Je m’ énerve", "Aspirine-Tango", "Rock à la Marie"… ou bien de leurs rocambolesques parodies de tubes de l’ époque: "Hey Max", "Les Plaies-bois", "L’amour avec Toé", "Le pauvre mec", "Sois érotique"… comment les citer toutes ?

    Malheureusement, la série de réédition s’ arrête à ces deux volumes. Un troisième n’ aurait pas été de trop et nous aurions certainement eut la joie d’ y voir figurer des titres aussi réjouissants que "Sur la route de Pen‘zac", "Berrystock", "Derrière chez moi", "Le trou de mon quai" ou encore "Merci patron", "Pétronille, tu sens la menthe"  sans oublier, s‘ il m‘ est permis de rêver, un magnifique duo en prise Live avec Eddy Mitchell: "Le chou farci", qui est un vrai régal de fin gourmet et pas seulement pour les papilles et que je n‘ ai qu‘ en aime pet trois. Je vous laisse le savourer à la fin de cette chronique, ce morceau suffisamment rare qu‘ il m‘ est impossible de le garder pour moi tout seul. (me demandez pas d’ où ça sort parce ce que j’ en sais fichtre rien !... Mais ça sent un peu les Carpentier quand même !)

    Il existe cependant des compiles où certaines chansons hors anthologies apparaissent, mais ça le fait moins, avouez, que dans une anthologie digne de ce nom et ici malheureusement interrompue. Après, je pense que par contre, des Anthologies Volume 4, 5, 6... ne s’ imposent pas vraiment. C’ est tout de même beaucoup moins bon à mesure que le temps passe et que le nombre des protagonistes s’ amenuise. Cependant, un bien bon concert à l’ Olympia en 1972 mériterait bien une réédition, lui aussi, mon vinyle craque de plus en plus.

      

     

     

     

     

     

    Pour la prochaine chronique, nous quitterons la France, les mecs ! Je vous propose un vrai, un grand, un très long voyage vers les dépaysants et enrichissants trésors des autres cultures, à l’ autre bout de la planète. Nous traiterons de l’Orchestre National de Barbès.

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Là, faut écrire le titre de l'article #1Charlie's track #03 - Je ne vois rien »

  • Commentaires

    1
    Eddy Cordy
    Jeudi 16 Juin 2011 à 23:35

    J'ai pas pu aller au bout du premier extrait. 

    2
    Blaise P. Profil de Blaise P.
    Vendredi 17 Juin 2011 à 09:25

    C' est déjà plus que je ne m' attendais et je t' en remercie beaucoup !

    3
    Eddy Cordy
    Vendredi 17 Juin 2011 à 13:19

    Je me vois mal ici vous parler de ma passion pour les Snuls. Ce qui me fait dire que l'humour, bien plus que la musique, se vit 99% du temps seul.

    4
    Blaise P. Profil de Blaise P.
    Vendredi 17 Juin 2011 à 15:32

    Ben moi ça me va si tu nous causes des Snuls. T' en avais parlé une fois déjà y a bien de ça deux ans maintenant et j' avais bien aimé, surtout quand il dit "qu' il faut mâcher le vin !".

    5
    Vendredi 17 Juin 2011 à 16:44

    Les Charlots sont une injure à Monsieur Charlie Chaplin.

     

     

     

     

     

     

     

    Mais "Paulette, la reine des paupiettes", reste un excellent morceau, convenons-en.

    6
    Charlie Brown Profil de Charlie Brown
    Vendredi 17 Juin 2011 à 20:49

    Ah non, "Paulette", c'est surper chiant !

    Alors que le "J'ai oublié bon bouchoir" proposé par Blaise, ça, c'est cool !

    Et sinon, Blaise, merci pour "Le chou farci", je ne la connaissais pas. Et cette version avec Eddy Mitchell est effectivement un vrai régal de fin gourmet ! Je m'en suis resservi trois fois.

    Quant à ta chronique, tu remplaces Télé Poche par Télé 7 Jours et "Les Charlots font l'Espagne" (que je n'ai jamais aimé) par "Bons baisers de Hong-Kong" ou par "Le grande bazar" (mon préféré) et je peux la signer comme une des miennes. (Ça me fait penser qu'il faudra que je pense à en pondre une sur les Problèmes, parce que c'est du tout bon.)

    7
    Blaise P. Profil de Blaise P.
    Samedi 18 Juin 2011 à 11:26

    Ah oui Peps, j' aurai pu aussi parler de "Paulette..." que j' aime beaucoup aussi. Je comprends même pas comment j' ai pu l' oublier. (alors que j' ai bien pensé à "L' Apérobic mais bon... hein !... ) Souvent, les tubes on s' en lasse mais là, même si elle est super connue, même avec ce petit côté un peu trop entendue,  je m' en lasse pas et je trouve qu' elle a une super mélodie et une super musique.

    Charlie, ressers-toi tant que tu veux, il en reste encore dans la cocotte !... De mémoire, je pense que Le grand bazar est sans doute mon préféré aussi. Bons Baisés de Hong-Kong, je suis même pas sûr de l' avoir vu. Mais si t' as "jamais aimé" (de manière si catégorique ?) Les Charlots font l'  Espagne, et bien je pense que tu as raté ton enfance, je suis désolé de te le dire !

    Et pour "Les Problèmes", j' ai hâte car je ne connais pas.

    8
    Charlie Brown Profil de Charlie Brown
    Samedi 18 Juin 2011 à 20:53

    Ça y est mon Blaise, tes voeux sont exaucés ! J'ai battu le fer pendant qu'il était chaud et je t'offre le meilleur des Problèmes.

    (Me pardonneras-tu d'avoir raté mon enfance après ça ?)

    9
    Blaise P. Profil de Blaise P.
    Dimanche 19 Juin 2011 à 12:02

    Tu es tout pardonné, tu m' as mis l' eau à la bouche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :