• Track #24 - My Heart is Yearning

     

    "For you my heart was yearning
    And how I loved you so
    It's cause of you
    My dick is burning
    It's dripping on my tongue"

     

     

     

     

    Ce qui est bien avec ce blog, c'est que je me replonge dans certaines vieilles choses qui avaient tendance à prendre la poussière parce que ce n'est pas ce que j'écoute le plus en ce moment. Néanmoins, ces vieilles choses que je n'écoute plus n'en restent pas moins de superbes reliques, et ce morceau de NoFX en est la preuve. Un superbe morceau, qui a tendance à surprendre au sein de cet album de punk pur qu'est Punk in Drublic.

    Il surprend, parce qu'il y a une petite rythmique reggae, une trompette, et un chant qui sonne comme une fausse tentative de chant d'opéra, loufoque. Bon, la rythmique reggae n'est pas totalement étrange chez les punks ; The Clash en a quasiment fait une marque de fabrique. La trompette et ce chant bizarroïde sont plus surprenants, et le tout m'a vraiment fait tripper pendant longtemps. Et ce tout m'a fait écouter et réécouter ce morceau de très nombreuses fois.

     

    Ce Punk in Drublic est donc l'album de punk non français que j'ai le plus écouté (quoique non, en fait ça doit quand même être le Never Mind the Bollocks des Sex Pistols). Grâce notamment à ce "My Heart is Yearning". Mais "Linoleum" ou "Lori Meyers" sont aussi d'excellents morceaux.
    Il faut dire que je ne suis pas grand amateur de punk. L'essentiel de ma maigre culture punk, je l'ai fait dans la mythique Cox jaune de Romu. Ca passait par des choses à crête comme Exploited ou Anti-Flag (arrivé plus tard chez Romu, donc dans mes oreilles, et très bon, au passage !), ou des gens comme Suicidal Tendencies (que j'ai vu en concert à Belfort avec le sieur Romu) et Bad Religion. Tout ça était bien rageux - et j'aime bien la rage, des fois - mais ne me faisait pas bander musicalement, sauf ce "My Heart is Yearning", qui si ça tombe fait doucement sourire les punk-addicts !

     

    Moi mon punk ça a plutôt été les Bérus, ou le yéyé-punk des Wampas, ou l'électro-indus d'Atari Teenage Riot, très punk spirit ! Voire, plus tard, l'électro-punk de Bogusman.
    Mais je suis titillé depuis quelques temps par les Dead Kennedys, qu'il me faudrait découvrir dès que possible ! (oui parce que je disais en introduction que ce qui est bien avec ce blog c'est que je me replonge dans ma discographie, que je remonte le temps, mais du coup je ne prends plus vraiment le temps de découvrir de nouvelles ou de vieilles choses, comme Dead Kennedys, donc)
    Et je ne demande qu'à être initié à la musique punk un peu radicale. Manu ?

     

    J'aime bien l'esprit punk, plus que leur musique en fait.
    Et cet esprit je le retrouve plus volontiers chez A Silver Mount Zion ou leur papa Godspeed You ! Black Emperor, que chez certaines formations à la musique punk.
    C'est d'ailleurs A Silver Mount Zion que je laisse le splendide mot de la fin :

    "We want punks in the palace
    'Cause punks got the loveliest dreams"

     

     

    NoFX

    "My Dick is Burning" by Fred Javelaud        

     

     

    « Track #23 - Song of the NileCharlie's track #05 - Où c'est qu'j'ai mis mon flingue ? »

  • Commentaires

    1
    Eddy Cordy
    Vendredi 15 Juillet 2011 à 00:04

    J'ai rien à dire mais je tiens à te le dire.

    2
    Vendredi 15 Juillet 2011 à 09:22

    Et t'as rien à écrire, non plus ?

    Nan parce que là je me sens seul, fieu !

    3
    Eddy Cordy
    Vendredi 15 Juillet 2011 à 18:14

    Rien à écrire non. Mais je vais quand même faire un truc.

     

    4
    Charlie Brown Profil de Charlie Brown
    Dimanche 17 Juillet 2011 à 10:54

    Alors moi, contrairement à Eddy, j'ai 2 ou 3 trucs à dire.

    1. C'est quand même moins chiant que le Dead Can Dance de la track #23

    2. Je pense aussi que ce morceau doit doucement faire sourire les punk-addicts (mais en fait j'en sais rien)

    3. J'en sais rien parce que, moi non plus, je ne suis pas amateur de punk. Petit, les punks me faisaient peur. Plus tard, je leur en ai voulu d'avoir signé l'acte de décès du rêve hippie et de la musique populaire sophistiquée à grands coups de 3 pauv' accords dans ta face joués comme des pieds. Je les remercierai quand même un tout petit peu,  beaucoup plus tard encore, d'être revenus aux racines du rock, comme j'avais remercié, en son temps cette fois, Nirvana et le grunge de nous avoir sorti des années 80 et de leur cortège post-punk, new wave, cold wave, synthétiseurs et house music.

    4. Pour moi, il n'existe qu'un seul album de punk. Le seul que je peux écouter du début à la fin sans m'emmerder, le seul qui figure dans ma discothèque : Never Mind the Bollocks, Here's the Sex Pistols.

    (finalement, j'avais 4 trucs à dire)

    5
    mabeghin
    Vendredi 22 Juillet 2011 à 13:54

    des jeunes français actuels, "guerilla poubelle": http://www.youtube.com/watch?v=nDYQIKjj4Vg

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :