• Extra track #03 - La Chanson de Prévert

    "Oh je voudrais tant que tu te souviennes
    Cette chanson était la tienne
    C'était ta préférée
    Je crois
    Qu'elle est de Prévert et Kosma"

     


     

    20 ans qu'il est mort, il mérite bien un petit extra track, le Gainsbourg, hein ?

    Nan en fait je suis pas trop commémoration, et c'est pas parce qu'il est mort qu'il mérite un extra track. Est-ce que j'ai fait un extra track pour fêter la mort de Sardou, par exemple ?

    Gainsbourg mérite cet extra track parce qu'il a écrit l'une des plus belles chanson du monde en 1961 : "la Chanson de Prévert".
    L'une de ces chansons qui arrivent à te tirer une larme même après la cinquante-troisième écoute, et qui se comptent sur les doigts des mains (certes, ç'aurait été plus beau "sur les doigts de la main", mais je suis un garçon sensible, et en plus j'ai deux mains - je suis plutôt chanceux). 
    En 1961. Il y a 50 ans. Y a pas à chier, l'immortalité passe par l'Art, pas par la science.
    La même année, Dalida chantait "Itsi Bitsi Petit Bikini". Tu avoueras que tu l'as échappé belle, mmmhhh ? Et je te promets qu'en 2017 je ne fêterai pas les 30 ans de la mort de Dalida avec un extra track. Non, je fêterai l'évènement en petit comité avec Rembrandt, le lion de Daktari et mon ophtalmo.

     

    Je suis toujours émerveillé par cette force universelle qu'a la musique de provoquer ces réactions épidermiques, qui vont de la rage aux larmes en passant par la chair de poule et des picotements dans le cerveau. C'est fascinant comme l'Art transcende tout, et n'a besoin de rien pour toucher.

    Nietzsche (toujours citer Nietzsche, c'est très à la mode de citer Nietzsche. Surtout que personne va te faire chier à disserter de la décontextualisation de la citation, vu que personne ne l'a lu. A part Moumou) a tout dit : "Sans la musique, la vie serait une erreur". Il avait le sens de la formule, ce con !

    Cette façon qu'a la Musique de tout percer pour aller au coeur, c'est la plus belle démonstration que l'Homme n'est pas rationel. Et ça c'est cool.

     

    Et Gainsbourg alors ?
    Arf, ma diversion ne t'aura pas empêché de revenir au fil initial, lecteur avisé.
    Ben en fait je ne connais pas vraiment l'oeuvre de Gainsbourg. Il y a pas mal de choses que j'aime, je suis certain que c'était un grand compositeur, mais il y a beaucoup de titres qui me laissent indifférents.
    j'ai écouté une fois toute sa discographie, et tout ça me semble bien inégal - même si de nombreuses pépites méritent qu'on y porte plus d'attention.
    J'invite les sieurs Blaise et Charlie Brown, bien plus calés que moi au sujet de monsieur Gainsbourg, à partager avec nous ce qu'il faut écouter du gars pour s'en faire une bonne idée (je vois déjà Charlie s'enflammer pour Melody Nelson, et Blaise partager son Nazi Rock !) 

    Mais de toute façon, même s'il n'avait écrit que de la merde autour de cette "Chanson de Prévert", cette merde-là lui serait pardonnée, parce que je pardonne toujours à ceux qui arrivent à me faire chialer en musique.

    Sardou, c'est pas gagné pour toi ! 

     

    Feuilles mortes

     

     

    « Live track #102 - PJ Harvey - Bruxelles (18/02/2011)Track #12 - Mysterons »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    gatsfrench
    Vendredi 4 Mars 2011 à 17:43

    salut Peps, c'est vrai belle chanson que cette chanson là, et pourtant, je suis comme toi, je trouve qu'on en fait bien trop sur le genie créatif de Gainsbourough. Il est à mon avis un bon publicitaire, il a toujours allégrement pillé le mouvement à la mode au moment M. Il n'y a qu'à voir comme il a ravagé le reggae pour comprendre son mode de fonctionnement.

    Mais bon il a su sampler la musique classique pour se faire du blé et des gonzesses c'est déjà pas mal.

    J'invite tout le monde à écouter la symphonie du nouveau monde, on comprends mieux Gainsbourg après.

    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :